LA LOGE

La Loge, monologue en un acte pour un transformiste

texte: Iram Swift / mise en scène: François Béchu / interprête: Shirley Van Mac Beal / décors et lumières: Cédric Radin, Simon Demeslay / musiques et voix: Hervé Le Goff / générique: Goudron Plumé / chorégraphie: Claudine Orvain

L’espace d’une transformation, le récit épique d’un personnage, d’une identité, considérée comme “hors norme”. Bien qu’elle l’assume, elle déteste cette posture. Sa vie, elle la considère comme l’histoire anecdotique d’un travelo, rien de plus. Pour elle, cet exercice d’enregistrement est inutile. Si elle s’y plie, c’est uniquement par amitié. Un soir de gala comme les autres, Shirley Van Mac Beal nous permet de rentrer dans sa loge, de partager son intimité, d’essayer de comprendre ce qu’elle est.

Bousculé entre “il” et “elle”, ce double personnage nous parle de nous. Qui somme-nous vraiment et pourrons-nous un jour vivre tout ce que nous sommes ? Shirley a choisi de ne jamais lâcher même si elle sait qu’elle devra se battre contre elle-même jusqu’au dernier souffle. 

Le site de la compagnie Écoute le paradis